Mom

Césarienne Programmée … je positive !

Hey !!! On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un sujet pas trop cool de prime abord mais qui concerne quand même pas mal de futures mamans « La césarienne » . Je fais cet article pour partager avec vous les raisons qui font que je vais subir une césarienne programmée, comment je me prépare à celle-ci et comment je positive sur cette situation. Je vais aussi vous faire partager les quelques vidéos « Youtube » que j’ai pu regarder sur le sujet ainsi que les astuces d’Aurélie Surmely qui a la gentillesse de  collaborer à cet article.

Pourquoi une césarienne programmée?

Dans mon cas, j’ai un petit bébé coquin qui a décidé d’avoir la tête prés du cœur de sa maman et qui est donc en siège décomplété .11990731 Ce qui ne veut pas forcement dire « césarienne obligatoire » mais après avoir fait un scan de mon bassin, celui-ci est trop petit pour que bébé puisse naître par voie basse.

Mon accouchement idéal ?

Pour moi l’accouchement idéal aurait été un accouchement le plus naturel possible, sans péridurale, accompagné par la médecine douce … Depuis que l’on sait que bébé est en siège, c’est-à -dire depuis la troisième écho, j’ai eu le temps de me faire à l’idée de la péridurale. Car avec un bébé en siège les professionnels recommande fortement d’avoir recours à la péridurale car une fois bébé engagé dans le bassin, ils peuvent avoir besoin de faire des manipulations internes ….

J’ai essayé la « Version par manœuvre externe » afin d’essayer de retourner bébé .siege Acte très douloureux et assez barbare. La douleur m’a limite fait tourner de l’œil donc pour un second bébé je ne retenterais pas . Il existe l’acuponcture qui donne de bons résultats mais il était trop tard pour moi et surtout avec les fêtes, obtenir un rendez-vous GOOD LUCK!

Césarienne confirmée autant positiver !!!

Et bien c’est un FAIT, je ne vais pas mettre mon fils au monde de façon « naturelle » comme je l’imaginais, je vais devoir passer sur le « billard », être séparer de lui 2 heures quand je serais en salle de réveil mais ….

  • j’accouche dans une maternité où le papa sera avec moi pendant l’opération
  • Dormir à la maternité la veille? Pas Top! ! mais au moins j’ai une date précise pour la rencontre avec mon bébé et puis je peux m’installer tranquillement dans ma chambre.
  • La cicatrice me fait peur mais j’échappe aux fameuses contractions de travail qui durent pendant des heures ….
  • La famille est déjà prévenue de la date ce qui permet d’organiser les futures visites à la maternité afin que tout le monde ne soit pas là en même temps
  • Je peux déjà organiser la sortie avec bébé
  • D’après la gynéco, le fait d’avoir une césarienne programmée serait moins fatiguant que la voie basse car il n’y a pas tout le travail avant l’accouchement (je pourrais confirmer mon niveau de fatigue après l’accouchement )

Donc voilà pour toutes celles qui comme moi n’auront pas la chance d’accoucher par voie basse, il faut essayer de positiver un maximum afin d’arriver le plus « zen » possible le jour j …. Pour également être dans un raisonnement positif pour ce grand jour qui malgré tout va rester graver dans nos mémoires. Faire le deuil de l’accouchement dont on a rêvé pendant 9 mois, se dire que ce n’est pas un échec que c’est notre corps qui a parler ainsi que le bien être de notre bébé .

Voici quelques vidéos sur le sujet :

Je vous laisse avec les petits conseils d’Aurélie Surmely concernant la césarienne !

LA BULLE D’INFO D’AURÉLIE SURMELY

 

Une trousse spéciale césarienne : des indispensables

TROUSSE

L’homéopathie est de plus utilisé dans les maternités, et pour cause, les résultats sont très appréciés. Arnica Montana (douleur, saignements) est largement en haut du podium suivi de près par Gelsemium semperviens (stress, trac, insomnie) puis Staphysagria (cicatrisation).

Ceci dit, vous pouvez compléter cette liste pour anticiper des douleurs de ballonnement après la césarienne (très courant). Il faut garder à l’esprit que votre corps doit éliminer les « toxiques » injectés pour la césarienne (anesthésiants). Vous pouvez donc l’aider grâce à de l’homéopathie. Votre sage-femme ou médecin homéopathe vous prescrira l’ordonnance.

À SAVOIR : les remèdes homéopathiques sont remboursés sur ordonnance.

Glisser aussi dans votre trousse de l’huile de noix de coco vierge, bio si possible. Double emploi : il servira à masser votre corps et vos jambes plus particulièrement, afin de limiter les risques de phlébites, ainsi que la cicatrice (votre sage-femme vous montrera comment masser, de façon circulaire et sur les pourtours de la cicatrice). Vous pourrez l’utiliser aussi pour masser bébé.

Pensez à mettre un petit nécessaire pour une toilette rapide une fois remontée dans votre chambre. Vous serez heureuse de passer un gant de toilette humide sur le visage, dans le cou. Un brumisateur peut aussi vous rafraîchir et vous apporter un peu de confort : sur le visage et dans la bouche.

Des petits plus : bien-être et confort

Après la césarienne, nous avons besoin que notre environnement soit adapté. Les premières heures peuvent être un peu difficiles, du fait de ne pas pouvoir beaucoup se mobiliser mais aussi psychologiquement, car la frustration de ne pas pouvoir faire ce que l’on veut, arrive vite. Anticipez en apportant ces quelques éléments dans votre chambre et en appliquant ces quelques conseils :

  • Un coussin d’allaitement pour bien vous « caler » dans le lit

  • Une lampe de sel pour apporter une lumière tamisée et permanente la nuit

  • Mettre tout à porter de main : organisez la table de nuit pour ne pas faire d’effort et attraper facilement les objets. Lorsque vous pourrez boire, pensez aux pailles pour éviter de trop vous pencher.

  • Si possible, demandez à votre conjoint de dormir avec vous. Il pourra s’occuper du bébé, vous chouchouter et bien sûr vivre ces premiers moments incroyables de la « rencontre » 

  • La présence d’un doula peut-être aussi un atout : la journée, elle peut vous épauler, vous masser, vous procurer des produits et vous les ramener… Ces services sont payants mais si vous n’êtes pas beaucoup entouré ou que vous souhaitez une aide supplémentaire, c’est bon à savoir.

  • Dans votre valise, privilégiez des chemises de nuit plutôt que des pyjamas pour éviter le frottement sur la cicatrice. Pensez à prendre des affaires qui s’enfilent facilement ex : pantoufle.

Trouver du soutien sur le net, des livres et des vidéos

Il existe plusieurs groupes Facebook pour soutenir les mamans qui vivent ou ont vécu une césarienne. Une association se détache tout particulièrement https://www.cesarine.org

Vous pouvez aussi découvrir des livres comme « Après une césarienne ».

Je vous propose aussi de découvrir l’article La césarienne : une naissance à ciel ouvert

Aurélie Surmely, sage-femme devenue auteure et conférencière, créatrice du programme vidéo Mon Challenge grossesse www.lawebteledaurelie.com
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s